Nature humaine fondamentale

 





                                                  

                   La nature humaine peut se résumer en 3 strates,
               pour une meilleure clarté :
 

                     ( Résumé par trop succinct...)

 

                   1La Nature humaine fondamentale :       ( 1ère strate...)

                           C'est l'inclination naturelle de la Vie, pure et créative.     

                        Une dynamique de Vie associative et harmonisante, visant à

                        l'Amour et à une harmonie Universelle. C'est la source de Vie...

                        C'est la conscience de l'Autre, l'attention et l'attirance

                        envers l'Autre, proche ou lointain... La sensibilité.

                        C'est la nature profonde et primitive de l'être-humain :

                        ...la vraie Nature de la nature humaine, et de « la nature »

                        elle-même, à laquelle appartient l'être humain.

                        ...l'intention pure et première de la Vie, synonyme de bonté,

                        de douceur d'âme, de bienveillance, de gentillesse et

                        d'affection, de joie, de fantaisie. C'est la poésie de la Vie.

                        ...mais elle est aussi le dynamisme, la force, intelligente et

                        éclairée, protectrice et non dominante. L'humilité, le doute,

                        la compassion, l'abnégation, le courage, la gravité, le Songe...

                        C'est en somme l'intelligence pure, car humaine et

                        associative.

                        Le bon, le bien, est l'inclination naturelle de l'être humain.

                       Mais alors, qu'est-ce que... « le mal » ?

                       « Le mal » est donc ce qui nie le bien, la cohérence, ce qui
                       parasite et détruit la dynamique de Vie dans son ensemble.

                       Pour le définir sans manichéisme, c'est le conditionnement

                       asocial : aux stratégies et instincts relationnels archaïques.





   Les 2 strates qui suivent ne représentent plus la nature humaine fondamentale, mais la nature humaine conditionnée :



2 -  Le conditionnement asocial archaïque.     ( 2ème "strate" de la nature humaine...)


       ...superposé à la dynamique de Vie, et destructeur pour elle tôt ou tard.

                 C'est   l'ignorance de « l'autre » 
et plus encore : la Peur et le rejet de « l'autre » avec ses conditionnements associés... 
                                                                                                                   (Voir plus loin)



   A ce conditionnement asocial archaïque se superpose une

une autre série de conditionnements, qui sont le prolongement

des précédents :


3 -  Le conditionnement asocial contemporain.     ( 3ème "strate" de la nature humaine...)


        Il n'est que la projection du conditionnement archaïque, sous

       des formes plus subtiles, dans l'intellect plus développé de

        l'homme moderne. D'où la distinction, pour plus de clarté.   (Voir plus loin)





...Reprenons :

 

1 )  La nature humaine fondamentale :             

 

. je pose comme axiome de départ que la Vie est fondamentalement bonne. Cela s'observe et se dispense de démonstration. Elle concourt à créer de l'Harmonie, moralement et dans son essence. Cette dynamique de Vie est bonne et sensitive de par sa nature.

 

. second axiome : pour se maintenir en vie et s'épanouir, un être vivant a besoin d'équilibre aux 3 plans 

 

physique : c'est la survie pure et simple, qui nécessite nourriture et abri, et diverses

ressources indispensables à la vie (eau, vêtements, …).

 

sensoriel : c'est la liberté d'être, qui confère à l'esprit et au corps la capacité

d'exprimer leur potentiel (certains milieux peuvent être défavorables

et handicapants : privation de liberté, manque de confort physique,

environnement naturel ou humain pauvre ou oppressant …).

 

relationnel et affectif : c'est l'aspect ''animal social'', qui inclut un échange émotionnel et

affectif et aussi la perpétuation de la vie. Créer des liens d'égalité et d'estime, qui sont en soi l'essence de l'amour et de la moralité authentique.


Cet équilibre aux 3 plans c'est... le bien-être,  qui définit aussi l'état de liberté.  



Nota : le but de la Vie n'est donc pas simplement de rester en vie au seul plan physique, mais il est de parvenir à un état d'équilibre et de liberté, à un épanouissement relationnel, un sens...  
Etat de cohérence global, sans lequel la Vie ne peut rester en vie durablement.  

   Ce bien-être, hélas, ne peut se réaliser durablement, du fait de la persistance d'un conditionnement relationnel asocial, qui vient étouffer et fragmenter la dynamique de Vie.  
De ce fait, le besoin élémentaire de bien-être se transforme chez l'être humain en une recherche de sécurité névrotique et impossible. Créatrice de conflits insolubles, dans tous les aspects de la vie.  




   C'est ce conditionnement que nous allons détailler à présent, dans les deux chapitres qui suivent :


        2 )     la nature humaine conditionnée ( 2ème strate de la nature humaine).

        3 )      la nature humaine conditionnée  (3ème strate de la nature humaine).

  
        Ce conditionnement inconscient crée les conditions d'un déséquilibre intérieur chez les individus... et rend impossible l'accès durable à l'équilibre et au bonheur tant espérés aux plans physique, sensoriel et relationnel.   cqfd   
Au lieu d'être aisément pourvus, ces besoins élémentaires deviennent l'enjeu de luttes et stratégies réciproques stériles, interminables et destructrices.
...Sous l'effet mécanique d'une programmation inaperçue.